Land Stakeholders & Institutions

Land Stakeholders & Institutions

A stakeholder is anyone or any institution who has interests in, or is affected by, an issue or activity or transaction, and therefore has a natural right to participate in decisions relating to it. 

There may be more than one stakeholder, or stakeholder group, claiming an interest in the land use on a particular area of land.

As examples, a farmer is a stakeholder in relation to the distribution or management of irrigation water from a common source, or as regards decisions on grazing rights on communal land. The term can also be applied to groups, as when several groups have an interest in, or are affected by, the exploitation of the water from a reservoir or products extracted from a forest. Stakeholders include those individuals or groups, such as women or indigenous communities, who have genuine and legitimate claims on use, but whose opinion may not be valued in current negotiations for cultural or religious reasons. Groups resident outside the area, such as non-governmental organizations (NGOs) and research institutions, can also be stakeholders. Also the government of a country may have ministries with the position of stakeholders. The concept can be extended to include unborn generations who have a future interest in the resource.

Source: FAO

Mudanças na reforma agrária reforçam importância do Incra (Brasil)

Thursday, March 16, 2017

A edição da Medida Provisória 759/2016 e a perspectiva do desbloqueio das ações do Incra por parte do Tribunal de Contas da União (TCU) dão ao Incra a possibilidade de, após anos, implementar plenamente as políticas de reforma agrária. Esta é a avaliação do presidente da autarquia, Leonardo Góes. Ele acredita que o novo marco regulatório permitirá ao instituto adquirir terras a um custo menor, racionalizando investimentos na área de obtenção.

III Seminário Internacional Desenvolvimento Econômico e Governança de Terras

7 June 2017 to 9 June 2017

Location

Universidade Estadual de Campinas
Cidade Universitária Zeferino Vaz - Barão Geraldo, Campinas - SP, Brasil
13083-970 São Paulo
Brazil
BR

O tema para 2017 será a Regularização Fundiária



O Grupo de Trabalho em Governança de Terras tem a honra de apresentar a III edição do seminário que esse ano o tema principal será Regularização Fundiária. A data programada para o evento é: 07, 08 e 09 de junho de 2017.

Para ver a programação e mais informações clique aqui.

ananas.jpg

Le secteur privé camerounais réclame davantage d’accès à la propriété foncière pour les agro-industries

Wednesday, March 15, 2017

Date: 15 mars 2017

Source: Agence Ecofin

Par Brice R. Mbodiam

Choux.jpg

Développement agricole : faciliter l’accès à la terre aux producteurs congolais

Tuesday, March 14, 2017

Date: 14 mars 2017

Source: Adiac

Par Fiacre Kombo

L’Etat congolais entend développer la filière agricole, à travers l’appui aux coopératives et groupements ruraux. Mais sur le terrain, les difficultés quotidiennes des agricultures sont presque les mêmes : des conflits avec les propriétaires fonciers, des moyens encore rudimentaires, un manque des semences...

CRÉDITS : MUJAHID SAFODIEN / AFP

Comment la question de la restitution des terres aux Noirs est revenue dans le débat public sud-africain

Date: 14 mars 2017

Source: Le Monde Afrique

Par Jean-Philippe Rémy

Lettre de Johannesburg.

Sous la pression de l’opposition, l’ANC envisage de remettre en cause l’inviolabilité de la propriété privée garantie par la Constitution post-apartheid pour assurer un meilleur partage des richesses.

Aide extérieure pour venir à bout de structures fragiles: Que peut faire la politique du développement?

La politique du développement doit s'intéresser à toutes les dimensions de la fragilité des structures dans les pays en développement, lesquelles peuvent aller de carences individuelles, comme par exemple en matière de garantie de la sécurité, à l'effondrement des structures de l'État.

Resource information

June 2006

États fragiles: que nous apprennent les exemples de pays?

Afghanistan, Sierra Leone et Somalie : ces trois pays sont des États fragiles ayant des antécédents différents. L'auteur de cet article analyse ces exemples afin d'identifier les causes de leur situation, par exemple le rôle des identités ethniques, la revendication du pouvoir par des clans et d'autres groupes sousétatiques ou l'insuffisance de la représentation de la société au sein des gouvernements. Il estime que le plus grand danger pour un État est la violence qui peut rapidement déstabiliser un État faible et le précipiter dans le chaos.

Resource information

June 2006

Exemple de pays III: Sierra Leone - Un État en renouveau

Après dix ans de guerre civile marquée par de graves violations des droits de l'Homme et des atrocités, en particulier sur les femmes et les enfants, la Sierra Leone était considérée comme un « État failli ». Il a fallu une intervention massive de forces armées sous mandat de l'ONU pour mener la démobilisation à bonne fin en 2002 et rétablir la paix. Les organes de l'État ont commencé à réassumer leurs fonctions et l'économie redémarre. Pourtant le pays restenstable, et les structures administratives sont fragiles.

Resource information

June 2006

Exemple de pays II: La Somalie - Un pays sans État central et néanmoins fonctionnel

La Somalie est l'exemple d'un pays moderne dans lequel l'État central n'existe plus depuis de longues années. Bien qu'elle soit souvent décrite comme étant un pays chaotique et anarchique, une nouvelle forme d'organisation sociale s'y est mise en place depuis longtemps. Il semble même qu'un grand nombre de
personnes s'accommodent bien de cette absence d'un État central.

Resource information

June 2006

Exemple de pays I: Afghanistan - Un État en profonde mutation

Jusqu'en 1978, l'État afghan était faible mais stable. En revanche, il avait
toujours été accompagné par un ordre rural solide. L'effondrement ne se produisit que lorsque eut lieu une tentative d'édification d'un État fort sans consultation de la population rurale, sur la base d'idéologies étrangères et sous l'influence de l'armée. Même si l'État central a parfois fait défaut, de nombreuses institutions publiques ont démontré une surprenante capacité de survie dans les provinces, au point que de larges pans de la population avaient

Resource information

June 2006