Date: 11 mai 2017

Source: APS

Ousmane Ba, point focal du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP) à Matam, a alerté jeudi sur les risques liés aux problèmes d’accès au foncier qui se posent dans cette région.

 

"Si on ne fait pas attention, le problème du foncier risque [d’être une source] de conflits. Actuellement, les habitants de la 11e région du pays rencontrent des problèmes pour trouver où cultiver ou bien où habiter", a averti M. Ba.

 

Il intervenait lors de l’atelier de restitution du processus d’évaluation de la gouvernance au Sénégal dans le cadre du MAEP, organisé par la Commission nationale de la gouvernance (CNG).

 

Il s’est dit heureux de constater que le rapport national d’auto-évaluation par les pairs, présenté par la Commission nationale de la gouvernance, prend en compte les problèmes des populations".

 

Il a néanmoins dénoncé les lenteurs administratives préjudiciables aux populations. 
 

Ousmane Ba a aussi souligné la nécessité de prévenir les tensions qui pourraient découler du contexte électoral lié aux prochaines élections législatives.

Copyright © Source (mentionné ci-dessus). Tous droits réservés. Le Land Portal distribue des contenus sans la permission du propriétaire du copyright sur la base de la doctrine "usage loyal" du droit d'auteur, ce qui signifie que nous affichons des articles de presse pour des fins d'information non commerciales. Si vous êtes le propriétaire de l'article ou d'un rapport et que vous souhaitez qu'il soit retiré, s'il vous plaît nous contacter à hello@landportal.info et nous le supprimerons immédiatement.

Divers articles de presse liés à la gouvernance foncière sont publiés sur le Land Portal chaque jour par ses utilisateurs, à partir de diverses sources, telles que les agences de presse et d'autres institutions et individus, ce qui représente une diversité de positions sur tous les sujets. Le droit est à la source de l'article; la Land Portal Foundation n'a pas le droit de modifier ou de corriger l'article, ni d'endosser son contenu. Pour apporter des corrections ou demander la permission de republier ou toute autre utilisation de ce contenu, merci de contacter le titulaire du droit d'auteur.