Date: 16 mars 2017

Source: Actu Bénin

L’opération d’indemnisation des sinistrés du site de construction de la centrale de 120 Mw à Maria -Gléta dans la Commune d’Abomey-Calavi connaîtra son épilogue fin mars. Les retardataires doivent presser les pas pour se faire enregistrer et payer au risque de perdre leurs terrains et infrastructures.

L’annonce a été faite mercredi 8 mars 2017 par le président de la commission d’indemnisation et d’expropriation, Victorien Kougblénou et le coordonateur du projet, Eméric Tokoudagba au cours d’une rencontre bilan avec la presse. Selon les conférenciers, sur 395 propriétaires terriens recensés sur le périmètre du projet, 310 ont été déjà indemnisés. 85 sinistrés ne sont pas encore payés et 55 sont enregistrés, mais leurs dossiers sont incomplets. « Nous invitons les 33 victimes qui, jusque-là, ne se sont pas faites enregistrées à le faire car l’argent existe pour leur indemnisation », a rassuré le Directeur général de l’Agence nationale du domaine et du foncier (Andf). Pour rappel, le domaine devant abriter la centrale s’étend sur 20 hectares. Le paiement des sinistrés a démarré le 1er décembre 2016 sur instruction du gouvernement. Suspendu, le processus reprend après l’analyse de certaines particularités soumises à l’appréciation de la commission. « La commission a repris. Le travail peut se poursuivre », a fait savoir Victorien Kougblénou.

 

 

Copyright © Source (mentionné ci-dessus). Tous droits réservés. Le Land Portal distribue des contenus sans la permission du propriétaire du copyright sur la base de la doctrine "usage loyal" du droit d'auteur, ce qui signifie que nous affichons des articles de presse pour des fins d'information non commerciales. Si vous êtes le propriétaire de l'article ou d'un rapport et que vous souhaitez qu'il soit retiré, s'il vous plaît nous contacter à hello@landportal.info et nous le supprimerons immédiatement.

Divers articles de presse liés à la gouvernance foncière sont publiés sur le Land Portal chaque jour par ses utilisateurs, à partir de diverses sources, telles que les agences de presse et d'autres institutions et individus, ce qui représente une diversité de positions sur tous les sujets. Le droit est à la source de l'article; la Land Portal Foundation n'a pas le droit de modifier ou de corriger l'article, ni d'endosser son contenu. Pour apporter des corrections ou demander la permission de republier ou toute autre utilisation de ce contenu, merci de contacter le titulaire du droit d'auteur.