Choux.jpg

Développement agricole : faciliter l’accès à la terre aux producteurs congolais

Date: 14 mars 2017

Source: Adiac

Par Fiacre Kombo

L’Etat congolais entend développer la filière agricole, à travers l’appui aux coopératives et groupements ruraux. Mais sur le terrain, les difficultés quotidiennes des agricultures sont presque les mêmes : des conflits avec les propriétaires fonciers, des moyens encore rudimentaires, un manque des semences...

« Nous demandons au gouvernement de résoudre le problème de terres, qui ne facilite pas notre travail. La récolte qui devait déjà avoir lieu se fera au mois de septembre à cause de quelques soucis que nous avons eus avec les propriétaires fonciers », a lancé Davy Mitoméné,président d’un groupement agropastoral des agriculteurs associés basé dans la localité de Dzion Dzion (Pool nord).

C’est le même cas pour le groupement Zola installé dans le village Tsounga (périphérie de Brazzaville), l’un des bénéficiaires du Projet de développement agricole et de réhabilitation des pistes rurales (Pdarp). Ce groupement est spécialisé dans la culture des légumes frais ; de la tomate, de l’aubergine verte, du concombre, des haricots verts etc.

D’après le responsable de ce groupement maraîcher, Dominique Nkodia, le comité de gestion a décidé de diversifier ses activités,  en se lançant dans l’élevage. « Il se pose un problème de fumier organique, et actuellement les agriculteurs font recours à la biomasse pour enrichir leurs vergers », confiait-il.

Quant à Etiennette Nkounkou, trésorière d’une des coopératives  bénéficiaires de l’accompagnement de l’Etat, « Sala koudia tekisa Nord-sud » active à Ngabé. La coopérative n’arrive pas à réaliser son objectif, déclare cette agricultrice. « L’Etat congolais et les autres partenaires au développement doivent toujours nous aider afin d’acheter des semences, intrants et outils plus performants », exhorte Mme Nkounkou.

Dans le cadre du Pdarp cofinancé avec la Banque mondiale, le gouvernement congolais est en train de préparer un nouveau projet agricole destiné à la commercialisation. Les phases préparatoires sont presque achevées ; la mise en œuvre effective des différentes composantes du projet commercial prendra, sans doute, en compte les préoccupations exprimées par ces producteurs et hommes de terrain.

 

14 mars 2017
Language of the news reported
Français